Nicolas Tilly
Prismatic Binoculars

2011-2016
Built with Indexhibit

Une archive web contemporaine


«Demandons-nous alors quels sont les moyens par lesquels une image renvoie à une autre qu'elle contient. En d'autres mots, quel est l'équivalent iconique des guillemets ?» (Nelson Goodman, Manière de faire des mondes, Folio essais, 2010)
C'est à partir de cette phrase de N. Goodman que je me suis lancé dans ce projet d'archive. Plus précisément, dans ce projet d'archive sur le web, démarré en 2010, et qui voit avec cette version actuelle un nouveau départ. J'ai trouvé intéressant, en tant qu'artiste, d'essayer de prendre du recul sur les références visuelles qui m'animent, en récoltant depuis plusieurs années des images diverses et variées pour les regarder en face, les étaler, et faire le point.

Cette démarche, que l'on peut considérer comme infinie, est également le prétexte à mettre en place deux choses importantes pour moi aujourd'hui : me rendre compte que l'esthétique "prismatique" avec laquelle je travaille dans mes projets est une référence commune à de nombreux artistes, vidéastes, dessinateurs, sculpteurs, écrivains… Mais cela va même au-delà, il s'agit d'un environnement global de champs de références dans lequel je m'inscrit, et qui de part ses citations, développe de nombreuses ramifications toutes plus passionnantes les unes que les autres. Cette archive me donne le temps de les voir, de les ranger et de vous les faire partager.
Dans un deuxième temps, la mise en place de cette archive me sert de «loupe», en faisant des mises au point, des zooms et des flous sur les nombreuses fictions qui se jouent ici, ou plutôt sur ces non-fictions, résidant dans notre monde bien réel. Cette archive, et par extension son interface de consultation, évoque donc également la notion d'échelle de notre monde, et la manière dont je me positionne face à celui-ci. Le temps et l'espace, toujours eux.

Peut-être que cette phrase de J. G. Ballard dans son livre La forêt de Cristal résume bien la situation et mon ambition avec ce site : «Le jour, des oiseaux fantastiques volaient à travers la forêt pétrifiée et des crocodiles gemmés étincelaient tels des salamandres héraldiques sur les rives de fleuves cristallins.» Je repose sur mon nez les Prismatic Binoculars, et me replonge dans les images...

Nicolas Tilly - Le 9 mars 2015


  

La Forêt de cristal (The Crystal World)
J. G. Ballard
1966